Contes et légendes

Joël Pommerat

Avec Prescillia Amany Kouamé, Jean-Edouard Bodziak, Elsa Bouchain, Lena Dia, Angélique Flaugère, Lucie Grunstein, Lucie Guien, Marion Levesque, Angeline Pelandakis, Mélanie Prezelin
Un monde futuriste,
des petits récits ou se croisent des enfants et des robots,
nature et artifice,
humanité construite et humanité fabriquée,
des doubles et des miroirs.
Les parents, les autres, la violence, les amours,
la complexité des émotions,
comment trouver une place,
et comment la présence des androïdes
révèlent ou modifient la manière dont un enfant se construit.
Joël Pommerat est auteur et metteur en scène, il fonde la Compagnie Louis Brouillard en 1990. Il a reçu le Molière de l’auteur francophone vivant pour Ma chambre froide (2011), Ça ira (1) Fin de Louis (2016) et Le Molière jeune public pour Pinocchio (2016). Depuis 2014, il mène des ateliers en prison. Fin 2017, il crée Marius à la Maison Centrale d’Arles avec des détenus de longue peine, un travail conduit en collaboration avec Caroline Guiela Nguyen. Ça ira (1) Fin de Louis, a été accueilli au Théâtre de Lorient lors de la saison 2017/2018.
Production Compagnie Louis Brouillard
Coproduction Nanterre-Amandiers – Centre dramatique national, La Coursive – Scène nationale de La Rochelle,  Comédie de Genève, le Festival d’Anjou, La Criée – Théâtre National Marseille, Théâtre français du Centre national des Arts du Canada – Ottawa, La Filature – Scène nationale de Mulhouse, Le Théâtre Olympia – Centre dramatique national de Tours, Espace Malraux – Scène nationale de Chambéry et de la Savoie, Bonlieu – Scène nationale d’Annecy, L’Espace Jean Legendre – Théâtre de Compiègne, La Comète – Scène nationale de Châlons-en-Champagne, Le Phénix – Scène nationale de Valenciennes, L’Estive – Scène nationale de Foix et de l’Ariège, la MC2 – Scène nationale de Grenoble, Le Théâtre des Bouffes du Nord, ThéâtredelaCité – CDN Toulouse Occitanie, et le Théâtre National de Bruxelles.
Avec le soutien de Coq Héron Productions et les Manufactures Février.

Action financée par la Région Île-de-France.

Cette création bénéficie d’une aide du Ministère de la Culture.