Éric
Charon

Après des études littéraires à Nanterre, il intègre le Studio-théâtre d’Asnières, puis l'École Jacques Lecoq pour deux ans. Pendant ces années d’apprentissage, il croisera notamment la route de Jean-Claude Penchenat, Edmond Tamiz, Mario Gonzalez, Alain Mollot, et Hubert Colas.

Il joue dans de nombreux spectacles, abordant tout aussi bien Molière, Shakespeare, Tchekhov, Ruzzante, Azama, ou Colas. Il joue alors dans les mises en scène de Luis Jimenez, entre Madrid et Paris et au festival Don Qijote, avec Lionel Gonzalez et la Cie du balagan, ou encore Patrick Simon et le Groupe 3.5.81.

En 2005, il monte Plume d’Henri Michaux pour le théâtre de la Mousson.

Depuis une dizaine d’années, il travaille principalement à l’écriture de plateau, participe à de nombreuses créations collectives et à l‘élaboration de projets de terrain.

Il travaille d’abord avec Sylvain Creuzevault et le « D’ores et déjà » au Théâtre de l’Odéon et à la Colline (Visage de Feu, Baal, Le Père Tralalère, Notre Terreur, Angelus Novus) ; et parallèlement avec Julien Guyomard et Scena nostra (Naissance, et deux projets d’immersion à Colombes et Genevilliers), Charlie Windelschmidt et Valéry Warnotte pour la Cie Dérézo au Havre, à Mulhouse ou à Brest (Microfictions, Les habitants) et depuis 2009 avec Julie Deliquet et le Collectif In vitro au Théâtre de la Ville, TGP de St Denis, Festival d’Automne (Derniers remords avant l’oubli, Nous sommes seuls maintenant, Triptyque des années 70 à nos jours, Catherine et Christian).

Récemment on a pu le voir dans leur dernière création : Mélancolie(s) au Théâtre de la Bastille.